HIVER 2022 | Votre livraison est offerte 🎁
Horloge à balancier : que comprendre de son fonctionnement et comment la remonter ?

Horloge à balancier : que comprendre de son fonctionnement et comment la remonter ?

de lecture

La plupart des horloges que nous avons aujourd’hui fonctionnent grâce aux piles. Cependant, cela n’a toujours pas été le cas. En effet, il n’y a pas si longtemps, les horloges étaient plus mécaniques que électriques. C’est ce type d’horloge qui nous intéresse aujourd’hui en particulier l’horloge à balancier. Dans cet article, nous analysons d’une part son mode de fonctionnement et d’autre part, nous vous expliquons comment la remonter.

D’abord, c’est quoi une horloge à balancier ?

Horloge à balancier

L’horloge à balancier fait partie de la grande famille des horloges mécaniques, c’est-à-dire celles qui fonctionnent avec une source d’énergie purement mécanique. Dans le cas d’une horloge à balancier, la source d’énergie est un contrepoids attaché à une tige. De plus, le régulateur de temps ici est le balancier ou tout simplement le pendule.

De ce fait, pour mieux comprendre le fonctionnement des horloges à balancier, il est important de savoir comment fonctionne un pendule.

Comment fonctionne un pendule ?

Ceux qui étaient attentifs à leurs cours de physique savent parfaitement de quoi nous parlons dans cette partie. Toutefois, pour ceux qui ne le savent pas, un pendule est tout simplement une tige suspendue au niveau de son extrémité supérieure ou alors un poids suspendu à une corde qui balance d’un côté à l’autre. L’idée ici, c’est que le pendule prend exactement le même temps pour faire un va-et-vient complet. Il oscille de façon uniforme.

Pour entrer un peu plus dans le fonctionnement d’un pendule, on peut tout simplement dire qu’il s’agit d’un transfert régulier d’énergie. Lorsque la corde est à la verticale et s’apprête à prendre de la hauteur sur le côté, le pendule perd de l’énergie cinétique et gagne de l’énergie potentielle.

Lorsqu’elle est le plus haut possible, le pendule n’a plus d’énergie cinétique et est en max d’énergie potentielle. Il va continuer cette opération d’échange d’énergie de manière continue. Toutefois, comme nous l’avons dit plus haut, le temps pris pour faire un swing reste le même et cette capacité est très utile pour le fonctionnement de l’horloge.

S’il n’est pas entretenu, ce mouvement ne peut pas continuer longtemps parce qu’il y a des frottements. Comment ça fonctionne alors avec les horloges ? Eh bien, d’autres outils entrent en jeu.

De quoi est composée une horloge à balancier ?

Pour mieux cerner le fonctionnement d’une horloge à balancier, il faut tout d’abord savoir de quoi elle est composée. De façon générale, elle est composée de 2 principales parties : une partie habillement qui constitue toute la partie visible et une partie mouvement derrière laquelle se cache tout le fonctionnement de l’horloge.

La partie habillement

Commençons par la partie la plus facile, la partie visible. On y retrouve :

  • Le cadran qui est la partie qui indique le découpage des heures et des minutes. C’est sur lui que l’on lit l’heure.
  • Les aiguilles: comme il en est de même avec tout type d’horloges, les aiguilles sont les petites tiges qui indiquent le temps sur le cadran.
  • La vitre: plaque généralement en verre ou en plastique qui couvre l’ensemble cadran + aiguilles.
  • Le boîtier: il renferme tout le mécanisme de fonctionnement et sert aussi à protéger ce dernier.

La partie mécanique

Cette partie comporte tous les outils qui gèrent le fonctionnement mécanique de l’horloge. On a :

  • Une source d’énergie : elle sert à entretenir les mouvements d’oscillation afin que ces derniers ne s’arrêtent pas. En effet, comme nous l’avons dit plus haut, si le mouvement n’est pas entretenu, il finit par s’arrêter puisqu’il y a perte d’énergie à cause des frottements. La source d’énergie est ici (ou l’organe moteur) est tout simplement une masse suspendue à un câble qui descend sous l’effet de la gravité.
  • Le rouage : cette partie est constituée des roues dentées et des pignons. Cet organe de transmission reçoit l’énergie fournie par l’organe moteur et l’envoie à l’échappement.
  • L’échappement : il reçoit l’énergie du rouage et le transmet au balancier dans le but d’entretenir les oscillations et les alternances. En effet, l’énergie apportée au balancier par l’échappement a pour but de compenser l’énergie perdue par le pendule lors des mouvements. Vous avez sûrement déjà écouté les « tic-tac» que produisent les horloges mécaniques. C’est justement à ce niveau que ce son est produit.
  • Le balancier : c’est le dernier élément de la chaîne. Il s’agit du régulateur du mouvement qui bat au même rythme et ce mouvement est transmis aux aiguilles qui tournent et affichent le temps.

Fonctionnement d’une horloge à balancier

Maintenant que vous connaissez la composition de la partie mécanique d’une horloge à balancier, comprendre son fonctionnement devient plus facile.

En effet, on se sert du mouvement d’un pendule (le balancier) pour obtenir celui des aiguilles de l’horloge. Le dispositif est généralement réglé de sorte qu’une oscillation fasse le plus exactement possible 2 secondes. Ainsi, en bloquant les dents de la roue d’échappement après chaque demi-oscillation (chaque seconde) et en transmettant le mouvement à la trotteuse. Cette dernière avance par saut de chaque seconde. On dit alors que l’horloge bat la seconde.

La question, maintenant, c’est de savoir ce qui maintient les oscillations. En effet, la logique voudrait que les oscillations s’arrêtent après un certain temps puisqu’il y a perte d’énergie. Pour compenser l’énergie perdue, un contrepoids est fixé à la roue dentée. Il s’agit de celle qui est bloquée après chaque seconde.

Sous l’effet de son poids, la masse tire la roue vers le bas et celle-ci exerce une pression sur une dent, en lui transmettant ainsi une énergie qui compensera celle perdue. Après ce mouvement, le cycle recommence.

Par ailleurs, il est facile de comprendre qu’après la descente totale du poids, l’énergie perdue lors des frottements n’est plus compensée et l’horloge ne tarde pas avant de s’arrêter. Pour la remettre en marche, il suffit tout simplement de la remonter.

Comment remonter une horloge à balancier ?

Pour éviter les pertes d’heures ou l’arrêt imprévu de votre horloge, celle-ci doit régulièrement être remontée. Cela permet que le contrepoids continue sa descente, ce qui fournit l’énergie nécessaire pour entretenir le mouvement. Comment le faire ? Nous vous expliquons étape par étape.

Étape 1 : vérifiez que vous avez une clé de remontage

La première étape, c’est tout simplement de vérifier si l’on a la clé qu’il faut pour remonter l’horloge. Généralement, les horloges à balancier neuves sont vendues avec des clés de remontage ; celle que vous devez utiliser pour remonter votre horloge à chaque fois. Toutefois, si vous avez égaré cette pièce ou si vous avez acheté une horloge ancienne, alors il faudra vous procurer une nouvelle clé.

Vous pouvez facilement en trouver une chez un horloger ou en ligne. Lorsque vous voulez faire un achat, il faut vous assurer qu’il s’agisse de la bonne clé. Pour le faire, vous pouvez ouvrir la vitre et mesurer les diamètres des orifices dans lesquels entrera la clé. Par ailleurs, pour plus de sécurité, vous pouvez aussi acheter 3 clés de tailles différentes (celle que vous avez mesurée, celle juste en dessous et celle juste au-dessus).

Étape 2 : identifiez les orifices pour le remontage

Les orifices de remontage sont des petits trous dans lesquels il faut insérer la clé pour remonter l’horloge. Le nombre d’orifices dépend des modèles. En effet, certains modèles comportent juste un seul trou tandis que d’autres peuvent en avoir plusieurs. Pour vous faciliter l’identification de ces orifices, sachez qu’ils se trouvent généralement près du chiffre 3 (III en chiffre Romain), du chiffre 9 (IX) ou du chiffre 6 (VI). Cependant, il est possible que les orifices se trouvent partout ailleurs sur le cadran.

Étape 3 : utilisez la clé pour remonter le poids

L’étape 3 consiste à faire le remontage proprement dit. Pour le faire, il suffit d’insérer la clé dans l’un des orifices. S’il s’agit de la clé de bonne dimension, alors l’insertion devrait être facile, et la clé devrait s’adapter sans que vous n’ayez besoin de forcer. Une fois que vous avez adapté la clé, il faudra essayer de la tourner. Pour certains modèles, il faut tourner dans le sens des aiguilles d’une montre alors que pour d’autres, il faut le faire dans le sens contraire.

Ainsi, si vous ne savez pas exactement dans quel sens tourner, vous pouvez tout simplement essayer de le faire dans les 2 sens. Il faut juste garder à l’esprit qu’il ne faut surtout pas forcer. Au fur et à mesure que vous tournez, le poids remonte. Il faut donc arrêter de tourner juste avant que le poids ne touche le cadran ou dès que ça devient difficile de tourner.

Étape 4 : répéter la dernière opération sur chaque orifice

Comme nous l’avons dit plus haut, il existe des horloges qui ont plusieurs orifices (celles qui fonctionnent avec plusieurs poids). Si tel est le cas pour le vôtre, alors il faudra remonter individuellement chaque poids.

Conseils lors du remontage d’une horloge à balancier

  • Si vous avez égaré votre clé et que vous souhaitez en acheter une nouvelle, il faudra vous assurer que la hampe soit assez longue. Cela permettra de tourner aisément le remontoir sans abîmer le cadran.
  • Si vous rencontrez des difficultés lors du remontage de votre horloge, il vaut mieux ne pas insister et appeler un professionnel. En effet, comme nous l’avons dit plus haut, dans la norme, vous n’avez pas besoin de forcer.

Après combien de temps faut-il remonter une horloge

Généralement, une horloge à balancier peut fonctionner pendant 7 à 8 jours sans avoir besoin de remontage. On comprend facilement qu’il faut remonter son horloge chaque semaine. Toutefois, si vous ne voulez pas de mauvaises surprises ou de perte d’heure, vous pouvez remonter votre horloge plus fréquemment, 2 fois par semaine par exemple.

Nous avons vu comment remonter une horloge avec une clé, toutefois certains modèles modernes permettent le remontage sans clé. Pour remonter l’horloge dans ce cas, il suffit juste de faire tourner l’aiguille des minutes dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

Pourquoi opter pour une horloge à balancier ? Quels sont ses avantages ?

De nos jours, il est clair que les horloges les plus connues fonctionnent grâce aux piles. Vous vous demandez pourquoi opter pour une horloge à balancier ? Voici quelques arguments.

L’esthétique

Quoi qu’on dise, nos anciennes horloges à balancier possèdent une beauté particulière. Comme vous le savez certainement, les horloges murales ne servent pas seulement à indiquer l’heure. Elles servent beaucoup plus à décorer un mur.

En regardant sur cet angle, une horloge à balancier embellira parfaitement votre mur. De plus, étant donné que la majorité des horloges fonctionnent avec des piles, celle à balancier est alors un objet décoratif qui sort de l’ordinaire. Si vous faites partie de ceux qui aiment se démarquer des autres, alors elle est ce qui faut sur votre mur.

Une source d’énergie autonome

Avec une horloge à alimentation électrique, il est nécessaire de changer régulièrement les piles pour qu’elles continuent de fonctionner. Cela occasionne bien sûr des dépenses supplémentaires. Avec une horloge à balancier par contre, pas besoin de piles. En effet, l’énergie nécessaire pour la faire fonctionner est produite par elle-même, ce qui est un avantage au niveau du portefeuille.

Un objet de collection

Comme nous l’avons dit plus haut, les horloges à balancier ont connu un très grand succès dans le passé. De ce fait, elles seront aussi utiles pour ceux qui veulent en faire une collection.

Quels sont les inconvénients d’une horloge à balancier

Comme vous le savez certainement, chaque médaille à 2 faces. Les horloges à balancier n’ont donc pas que des avantages, on a aussi des inconvénients. Le premier inconvénient se situe naturellement au niveau de l’entretien. En effet, il faut l’entretenir très souvent (faire le remontage) et cela peut être difficile pour ceux qui n’ont pas assez de temps. De plus, elles sont généralement lourdes à cause du balancier.

Fonctionnement et remontage d’une horloge à balancier : ce qui faut retenir

Une horloge à balancier fonctionne suivant le principe d’un pendule, en utilisant les oscillations de celui-ci. L’énergie perdue lors des frottements du balancier est compensée par un poids qu’il faut remonter chaque semaine. En parlant du remontage, il se fait à l’aide d’une clé (même si certains modèles récents n’en ont pas besoin).


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés